Noël 2008 au Temple de Beauvoisin

2008decerf-025.jpg
Les enfants de l’école biblique ont animé, avec l’aide des monitrices une crèche vivante avec les bergers et un vrais mouton!

Les catéchumènes nous ont offert avec beaucoup de talent une adaptation par Monique Arnaud d’un conte “Pierre et la boule magique”…mis en scène par Yves Arnaud…cela nous parle de notre relation au temps!

texte adapté: pierre-et-la-boule-magique.doc
img_0039.JPG

2008decerf-023.jpg

2008decerf-019.jpg

img_0035.JPG

img_0042.JPG

img_0017.JPG

2008decerf-037.jpg

PIERRE ET LA BOULE MAGIQUE

SCENE 1        Le réveil
Les personnages :     Pierre et sa mère
Les rôles        Maxime Hodier  et Coline Rauzier

La mère    - Pierre……..Pierre……il est l’heure de te lever !

Pierre        - Oh non !……….. j’ai pas envie d’aller à l’école…………. En plus aujourd’hui on a un
contrôle de français.

La mère    - Allons Pierre, tu vas faire des progrès. L’école ça sert à ça : à apprendre.

Pierre        - J’ai pas envie d’apprendre des choses qui servent à rien…… Je veux travailler et
faire un métier qui serve à quelque chose.

La mère    - Oui mais en attendant, il faut que tu ailles à l’école………. Tu seras grand bien assez
vite et tu auras toute ta vie pour travailler. Vis le temps présent, chaque jour il
ya des choses passionnantes à découvrir.

Pierre        - Le français c’est vraiment pas passionnant.

La mère    - Allez, c’est l’heure. Tu vas être en retard. On continuera cette discussion plus
tard. Et n’oublies pas ce soir le KT.

Pierre        - On va encore parler de Dieu, ça ne m’intéresse pas. Je verrai ça plus tard.

La mère     - Mais Dieu s’intéresse à ta vie aujourd’hui. Il n’attend pas que tu sois vieux
pour prendre soin de toi. Allez, va te préparer.

Pierre        - Vivement que je sois grand pour choisir tout seul ce que j’ai envie de faire.

SCENE 2        Retour de l’école
Personnages    :     Pierre             –     Lise             –     un   copain
Rôles        :    Maxime Hodier     –     Claire de Comb.    -          Benjamin H.

Pierre        - j’vais jamais oser dire que j’au eu zéro à mon contrôle de français à mes
parents !

Un Copain      - Oh mais ne t’inquiète pas, tu vas te rattraper au prochain contrôle !

Pierre         - Non mais attends, ce n’est pas toi qui a attrapé un zéro. – ——– -
Vivement les Vacances !

Un Copain      - Pourquoi tu dis çà ? moi, j’aime l’école !

Pierre        - Moi je déteste çà. A quoi ça sert puisque j’oublie tout ce que j’apprends.

Lise        - Allez Pierre, te décourages pas !

Pierre        - Toi, Lise tu as de la chance, tu travailles bien, t’as de bonnes notes. J’en ai marre de l’école. Quand je serai grand, je ferai ce que je veux. Allez, aurevoir Lise.
Lise    Au revoir Pierre, à demain

Un Copain      - Allez, salut Pierre

Pierre        - Salut

Narration
Pierre part seul un peu découragé et peu pressé de rentrer chez lui, il fait un détour par le bois pour aller se réfugier dans la cabane perchée sur un arbre qu’il a construite cet été avec ses copains. Il s’installe et rêve aux prochaines vacances.

Musique : Scène 2 (Time)

SCENE 3        Pierre et la vieille femme
Personnages    :     Pierre         -    La vieille femme
Rôles        :    Maxime H.        Annabelle R.

La vieille femme    -  Pierre….Pierre……

Pierre            -  Qu’est ce qu’il y a ? on m’appelle ?

La vieille femme    -  oui c’est moi, n’aie pas peur. Peut-être que je peux t’aider. Regarde ce que je t’apporte Pierre …………………… une boule …magique.

(La vieille femme tient dans sa main une boule rouge de laquelle pend un fil doré.)

Pierre            -  C’est quoi ? ………….A quoi ça sert ?

La vieille femme    -  C’est le fil de ta vie…… Si tu n’y touches pas,…… le temps passe normalement,…….. mais si tu veux qu’il se déroule plus vite, il te suffit de tirer sur le fil ………et plusieurs heures peuvent se réduirent en quelques secondes………. Mais je te préviens,………. une fois que tu as tiré sur le fil,……….. tu ne peux revenir en arrière.

Pierre            -  C’est fou … je peux pas y croire,…….. je n’oserai jamais m’en servir.

La vieille femme    - Tu en auras peut-être besoin…….. Tu pourras t’en servir quand tu voudras.

Pierre            - Merci……..c’est fou cette histoire….

Narration
Il  met la boule  dans sa poche et rentre à la maison à toute vitesse. Il en oublie même sa mauvaise note en français. Le fil semble sortir très doucement de la boule, son déroulement est à peine perceptible à l’œil nu. Il voudrait bien tirer dessus pour vérifier son pouvoir, mais il n’ose pas.
Le lendemain matin, Pierre part à l’école le cœur un peu moins gros. Sa mère ne l’a pas trop grondé pour sa note, quand à son père il n’est même pas au courant. Sa mère se chargera de le lui dire ou de se taire.
Pierre tient dans sa poche sa précieuse boule. Le voila maître du temps qui passe.

Musique : Scène 2 (Sonnerie)

SCENE 4        L’école
Personnages    :     La maîtresse    -    Pierre        -     les élèves
Rôles        :    Laura              Maxime H.    -    Tous les KT + Chrystel + Chloé

La maîtresse        -  C’est l’heure les enfants……………. Rentrez en classe………..
Bon, sortez vos cahiers de mathématiques, je vais vous dicter
un problème.
La Poste n’accepte pas les colis qui pèsent plus de 5 kg. Dans un carton,
un éleveur de canards expédie 4 bocaux de foie gras pesant 500 gr
chacun, une boîte de cassoulet de 1400 gr et un pot de pâté de 600 gr.
Le carton vide pèse 300 gr.
Quel est le poids total du colis ?

Une élève        - Pardon madame, pourriez-vous répéter la question s’il vous plaît ?

La maîtresse        - Je répète pour ceux qui n’auraient pas écouté ou pas bien compris.

Pierre            - Pour quelle raison la Poste refuse les colis de plus de 5 kilos ?
ils sont trop lourds ?

Un autre élève    - M’dame, on peut se servir de la calculette ?

La maîtresse        - Non. Vous inscrirez vos opérations sur votre cahier. Vous avez  20             minutes pour le faire. Je ramasserai vos cahiers ensuite.

Musique :  Scène 4

Narration
Pour Pierre c’est encore une fois le monde qui s’écroule. Cette histoire de foie gras mélangée avec la Poste qui refuse de porter des colis trop lourds le désespère, sans parler des canards…
Déjà 5 minutes de passée ; il n’ose pas regarder la maîtresse. Pierre décide alors d’essayer sa boule magique. C’est le moment ou jamais de vérifier si la vieille femme a dit vrai.

La maîtresse    - Il est l’heure de ranger vos affaires. A demain les enfants et n’oubliez pas de mettre votre cahier de texte dans votre cartable.

Narration
A partir de ce jour, la tentation est trop grande et presque toutes les journées de classe se réduisent aux secondes nécessaires pour dérouler quelques centimètres de fil. Un jour, Pierre se dit qu’il est stupide de recommencer l’opération chaque matin. En tirant un bon coup sur le fil, l’école serait finie pour toujours ! Il pourrait apprendre un vrai métier et ….se marier avec Lise. La nuit suivante, il allonge franchement le fil, et le matin, en se réveillant, il se retrouve apprenti couvreur. Il aime apprendre à monter sur les toits, hisser de larges poutres, planter des clous, poser des tuiles. C’est un travail passionnant mais il y a des contraintes. On est tout le temps dehors, même quand il fait froid. Le travail est fatiguant et le patron n’est pas toujours de bonne humeur.

SCENE 5        La vie adulte – le travail
Personnages    :     Pierre         -    le patron    -     les collègues
Dialogues    :    Arnaud R.    -    Benjamin A.     –     Maxime B. – Sylvain B

Le patron        -  Bonjour les gars, alors vous êtes en forme après le week-end   ?
Bon, vous avez intérêt parce que vous allez démarrer un  nouveau chantier cette semaine. C’est un gros mas prés de Lunel. Y a  500 mètres carré de toiture à déposer et on refait toute la charpente.
Il y a 3 mois de boulot.

Un collègue        -  Allez, on y va Pierre, j’ai chargé le camion. Tu prends le volant ?

Pierre            -  Ouais, j’arrive. Quel temps de chien, en plus j’ai un de ces mal de
dos ! je vais pas tenir très longtemps.

Musique :   Scène  5

Pierre ne résiste pas à la tentation de tirer sur le fil pour que le temps s’accélère.

Le patron        - Bravo les gars, vous avez bien avancé depuis lundi. N’oubliez pas de
bâcher car ils ont annoncé de la pluie. Bon week-end, à lundi.

Narration
Son amie Lise fait ses études d’infirmière. Lorsque Pierre la demande en mariage, elle est très émue et lui répond qu’elle est d’accord mais qu’elle voudrait terminer ses études avant. Pierre a perdu l’habitude d’attendre et un an est pour lui comme une éternité. La nuit suivante, il hésite un peu car il commence à trouver que le temps passe de plus en plus vite mais la tentation est trop forte. MUSIQUE…Harpe             et le voilà à l’entrée du temple aux bras de Lise.

SCENE 6        Le mariage
Personnages    :     Pierre     - Lise – le pasteur – le témoin – un ou des invités- les parents
Rôles        :    Arnaud R. -  Chloè – Chrystel – Tous les KT

Musique :  Scène 6  Marche nuptiale

Pierre se prépare et parle avec son témoin

Pierre            -  Quand je pense que je me marie déjà !

Le témoin        -  C’est un grand jour pour toi et Lise !

Lise            -  Comme je suis heureuse d’être arrivée à ce jour

Pierre            -  Et moi donc !

Lise            - Le temps a passé si vite !

Le pasteur        - Pierre ROCHER, voulez-vous prendre pour épouse Lise CAILLOU ici
présente ?

Pierre            - Oui, je le veux.

Le pasteur        - Lise CAILLOU, voulez-vous prendre pour époux Pierre ROCHER ici
présent ?

Lise            - Oui, je le veux

Le pasteur        - Vous êtes unis par les liens du mariage

Narration
Les années qui suivent sont assez difficiles car avec l’arrivée des enfants, Lise a du arrêter son travail d’infirmière et Pierre doit travailler dur pour faire vivre sa famille. Les enfants sont souvent malades.

SCENE 7        La famille
Personnages    :     Pierre  – Lise – les enfants
Dialogues    :     Blandine – Laura -  Claire – Benjamin H.

Lise            - Bonsoir Pierre ! la journée a été bonne

Pierre            - Epuisante ! avec cette tempête, toutes les tuiles qu’on avait posées se
sont envolées. Il a fallut recommencer tout à zéro et le patron nous met
une pression pas possible. Et demain, on doit démarrer à quatre heures du matin pour que l’école puisse ouvrir. Il pleut dans les salles de classes.

Lise            - Et moi qui comptait sur toi pour emmener les enfants ; le bébé a
pleuré toute la journée et j’ai rendez-vous chez le médecin dans une ½
heure.

Pierre            - Je suis debout depuis 4 heures et demain c’est la même chose.

Lise            - Ah ! on peut pas compter sur toi

Pierre            - Je n’ai pas le choix. Il faut bien gagner sa vie.

Lise            - je vais me débrouiller.

Un enfant        - Papa, viens voir ce que j’ai fait à l’école, j’ai eu 10 en dictée.

Un autre enfant    - Viens jouer au train avec moi, tu peux m’aider à construire un tunnel ?

Pierre            - Pas ce soir, je suis fatigue. Demain je jouerai avec vous.

Un enfant        - C’est dans longtemps demain ?

Pierre            - Si tu me le demandes, peut être que demain pourra venir très vite.

Narration
C’est à cette période qu’il prend l’habitude de tirer de plus en plus souvent sur la ficelle. Mais un jour en embrassant sa mère, il s’aperçoit qu’elle a beaucoup vieilli. Ses cheveux sont devenus tout blancs et son visage est ridé. Il se sent un peu coupable d’avoir trop tiré sur la ficelle et se promet que dorénavant il ne touchera plus à la boule.

SCENE 8
Personnages    :     Pierre  -  Lise   -  Les enfants   - La mère
Dialogues    :    Arnaud  -  Blandine  - Claire & Benjamin H - Coline

Lise            - Pierre ne me parle jamais de son enfance. Je ne sais pas pourquoi.
Et si on profitait d’être tous ensemble à Noël pour raconter nos
souvenirs à nos enfants ?
Un enfant (Claire)    - Oh oui mamy, racontes nous ce que vous faisiez à Noël quand Papa
était petit.

La mère        -  Je me rappelle d’un noël avec Pierre, je l’avais emmené à Paris, nous
étions montés en haut de la Tour Eiffel pour admirer cette ville splendide. Tu t’en souviens Pierre, tu m’avais dit que c’était le plus beau noël de ta vie ?
Un enfant (Benjamin) – Ah bon, mais tu nous l’a jamais raconté ça papa ? on savait pas que
tu étais allé à la Tour Eiffel.. Moi aussi j’aimerais bien y aller.

Musique :  Time

Pierre    -  Je n’ai aucun souvenir….. Mais qu’ai-je fait ?……… j’ai raté pleins de passages de ma vie …………. j’ai tout gâché à cause de cette boule.

Narration
Pourtant une nuit alors qu’il ne dort pas, il se dit que la vie serait tellement plus facile si les enfants étaient plus grands. Ils pourraient enfin se retrouver seuls avec Lise, libérés de leur problème d’argent. Dans son découragement, il tire un bon coup sur le fil pour apprendre que ses enfants ont quitté la maison. Maintenant ses parents sont morts et Lise et lui sont devenus vieux.

SCENE 9        Retour de la vieille femme
Personnages    :     Pierre     - la vieille femme – la mère
Dialogues    :    Annabelle - ………………..

Pierre décide d’aller se promener en forêt pour réfléchir à ses problèmes.

Pierre            -  C’est fou comme le temps a passé si vite dans ma vie! tout ça à cause
de cet maudite boule magique. Je n’aurais jamais du tirer sur le fil,
maintenant je ne peux pas revenir en arrière.

La vieille femme    -  Pierre, Pierre

Pierre            - oui, je suis là….

La vieille femme    - Alors Pierre, es-tu content du cadeau que je t’ai offert ? ta vie s’est-
elle bien passée ?

Pierre            - Je ne suis pas sûr, votre boule magique est une magnifique chose car
je n’ai jamais eu à attendre ni à souffrir mais je crois que ma vie est
passée trop vite. Maintenant, je suis âgé et je n’ose plus tirer sur le fil,
ce qui me rapprocherait de la mort. Non, à y réfléchir, je ne pense pas
que votre cadeau ait été une bonne chose.

La vieille femme    - Et maintenant, quel est ton désir le plus profond ?

Pierre            - J’aimerais être ce premier jour où je vous ai rencontré et ne pas avoir
pris la boule.

Narration
La femme tend la main et Pierre lui rend son cadeau. Puis il ferme les yeux, de fatigue et de soulagement.

SCENE 10        Scène du réveil
Personnages        La mère et Pierre enfant
Rôles            Coline R. et Maxime H.

La mère    - Pierre, réveilles toi. Il faut te préparer pour aller répéter le spectacle de Noël à la Garenne.

Pierre             - Maman, on est quel jour, quelle année.

La mère        - Mais voyons, on est la veille de Noël en 2008 !

Pierre            -  j’ai fait un rêve affreux, j’étais vieux et ma vie était
passée à toute vitesse. Je n’avais aucun souvenir de ce qu’elle a été.

Sa mère rit en secouant la tête

La mère        - Ton rêve n’est pas possible, nous avons tous des souvenirs, même
lorsqu’on est vieux. Maintenant dépêche-toi de te lever, sinon tu seras
en retard à ta répétition.

Pierre            - C’est super ! je vais pouvoir  profiter de chaque instant qui passe. Je
sais maintenant que ma vie est un cadeau.

La mère        - Eh bien tu as changé ! je ne sais pas si ton rêve y est pour quelque
chose mais je suis contente de t’entendre parler comme ça.

Pierre            - Vite, je n’ai pas envie d’être en retard au KT et j’ai invité Lise à la
répétition.

CHANT

Les KT déroulent une banderole  une BANDEROLE

LA     VIE     AVEC    DIEU ,      C’ EST     AUJOURD’HUI

FIN


Laisser un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire)