Journée de fête Ensemble Costières Vidourle (ECV) 2010

Dimanche 11 avril Journée de fête de l’Ensemble Costières Vidourle (ECV) à 10h30 culte à Générac au Centre socioculturel « Léopold Delmas »,  repas,  animation  ( chants choral…)

dsc00729.JPG

notes de prédication: notes-de-la-predication.pdf

Journée de l’Ensemble Costières Vidourle
Eglise Chrétienne Vivante…Ensemble Solidaire
Il faisait si beau ce jour-là qu’ils auraient pu filer à la mer sur leur bateau…mais ils ont choisi de se retrouver « ensemble » pour écouter la Parole
et chanter. Un grand projet est né dans leur cœur, ils l’ont bien compris, celui de s’embarquer « ensemble » dans un Grand Bateau, qui fera face au grand vent et aux vagues, avec leur Capitaine, qui dort là, tout près d’eux, mais en qui ils ont une confiance illimitée !
Dans la salle Léopold Delmas à Générac, les signes forts de la Cène ont accueilli les huguenots des Costières descendus des 11 villages : la salle était pleine !
Déguster ensemble l’assortiment des « plats maison » est toujours un plaisir partagé. Puis les chorales du Cailar (la Cavidoule), de Générac (la Terre qui chante), de Vauvert (la Cantarelle), et de Beauvoisin (l’Estrambord) nous ont charmés par la qualité de leur prestation.
Fabio Maniaci, Max Brès et tous nos frères œcuméniques, nous vous disons chaleureusement merci.
Puisse notre E.C.V. nous entraîner dans la joie d’un Service  renouvelé avec le souffle vivifiant de l’Evangile.       Yolaine Garnaud

Le Culte avec les chants:

culte-du-11-avril-2010-musiciens.doc

gloire-a-dieu-notre-createur-avec-accords.doc

marcher-aimer-accords-francais.doc

rendons-gloire-a-dieu-notre-pere.DOC

si-la-mer-se-dechaine.doc

une-flamme-avec-accords.DOC

vous-qui-servez-dans-les-cieux.doc

img_4517.jpg

Texte biblique du culte:

Lecture de Marc 4, 35-41
35 Le soir de ce même jour, Jésus dit à ses disciples : Passons de l’autre côté du lac.
36 Ils quittèrent donc la foule ; les disciples emmenèrent Jésus dans la barque où il se trouvait encore.

D’autres barques étaient près de lui.
37 Et voilà qu’un vent violent se mit à souffler, les vagues se jetaient dans la barque, à tel point que, déjà, elle se remplissait d’eau.
38 Jésus, à l’arrière du bateau, dormait, la tête appuyée sur un coussin. Ses disciples le réveillèrent alors en criant : Maître, nous allons mourir : cela ne te fait donc rien ?
39 Jésus, réveillé, menaça le vent et dit à l’eau du lac : Silence ! calme–toi ! Alors le vent tomba et il y eut un grand calme.
40 Puis Jésus dit aux disciples : Pourquoi avez–vous si peur ? N’avez–vous pas encore confiance ?
41 Mais ils éprouvèrent une grande frayeur et ils se dirent les uns aux autres : Qui est donc cet homme, pour que même le vent et les flots lui obéissent ?

Chant Refrain : C’est vrai tel que je suis Dieu m’aime, c’est vrai. Il est venu
lui-même frapper à ma porte. Il est entré chez moi.

Notes de prédication:
 « …beaucoup de barques naviguaient sur le lac autour de celle  de Jésus… »
(Marc 4.36)

Dans notre Eglise Réformée de l’Ensemble Costières Vidourle, autant de paroisses : c’est autant de barques qui toutes veulent aller de l’avant, autour du Seigneur.

Dans notre Ensemble Costières Vidourle, autant de Temples : c’est  autant de barques qui toutes veulent aller de l’avant, autour du Seigneur…

Dans notre Ensemble Costières Vidourle, autant de Conseil Presbytéraux, autant de commissions…: c’est  autant de barques qui toutes veulent aller de l’avant, autour du Seigneur…

Quelques-uns unes de ces barques voguent sans histoire,  d’autres au contraire, affrontent des  courants difficiles,  des vagues puissantes,  d’autres ont perdu leur capitaine…

Un point commun :
A bord de chacune d’elle, des équipages réduits.
Des voix s’y font entendre, déplorant le manque de rameurs.
Partout on souhaite d’autres matelots pour étoffer l’équipage.

Or, ces matelots existent : des milliers de familles  qui pour la plupart restent sur le rivage, observant parfois les évolutions nautiques de toutes ces barques, mais sans manifester l’envie d’embarquer.

Bien sûr, il est tellement difficile aujourd’hui de donner de son temps, de son argent à son Eglise. Dans la journée, on court d’une tâche à l’autre  et le soir il y a la fatigue…

Mais, d’autre part, nous aurions tort de fuir une question : « nos barques invitent-elles vraiment au voyage et à la grande aventure de la foi, de l’espérance et de l’amour ? »

D’autres voix se font encore entendre dans les embarcations :
où sont nos pasteurs ?  Pourquoi n’embarquent-ils pas constamment avec nous au lieu de passer de barque en barque …
En tout cas, dimanche après dimanche,  Pasteurs et  prédicateurs laïcs ont appelé les équipages à regagner le Port pour le  culte : là où l’on  est nourri, rééquipé…

Ainsi les marins des différentes embarcations se retrouvent côte à côte, pour réparer les filets…de la foi…et repartir avec des forces neuves.

En réalité, il y a dans l’Eglise Réformée de l’Ensemble Costières Vidourle, une douzaine de Port, inégalement fréquentés : la salle Beaulieu à la Grande Motte – Le Grau du Roi en été, Aigues Morte…

Les moussaillons sont formés dans nos écoles bibliques par les « Maîtres d’équipages » (monitrices catéchètes).

Les mousses, que sont les catéchumènes, perfectionnent leur formation.

Aujourd’hui, la vie dans nos paroisses ne ressemble pas à un lac calme,   mais plutôt à une mer creusée par des vagues comme à l’époque de Jésus. Des vagues qui ne cessent de grossir et se s’élargir : les remises en question sont autant de défis qui bouleverse le paysage religieux traditionnel. Alors on prend peur, on se cramponne au vieux bastingage…on réfléchi en synode extraordinaire…

L’Evangile demeure tjrs aussi inattendu, tjrs aussi jeune et nouveau. A nous de le recevoir, là où nous sommes embarqués.

L’essentiel c’est de «transpirer » l’évangile, d’être imprégné de cette Bonne Nouvelle de telle sorte qu’elle émane naturellement de nos paroles et de nos actes.
C’est seulement ainsi que la bonne nouvelle de l’évangile pourra être contagieuse et provoquer autour de nous une épidémie spirituelle contre laquelle, même notre ministre de la santé ne pourrait quelque chose !

Alors, nombreux seront, surement, ceux qui restés sur le rivage, se découvriront la pied marin : tant moussaillons que vieux loup de mer, ils embarqueront à leur tour sur une barque plus grosse : le bateau de l’ Ensemble Costières Vidourle  (ECV)    c à d   de l’Eglise Chrétienne vivante ECV) puisque c’est le titre de notre journée !

Ainsi nous serons toujours plus des femmes et des hommes en marche, qui disent et vivent leur foi en Dieu.
Des femmes et des hommes debout qui savent en qui ils croient !
Puisse le Seigneur nous y aider ! Amen

dsc00731.JPG

dsc00733.JPG

dsc00740.JPG

dsc00739.JPG

dsc00750.JPG

dsc00752.JPG

dsc00744.JPG

dsc00746.JPG

dsc00753.JPG

dsc00754.JPG

dsc00768.JPG

dsc00773.JPG

dsc00775.JPG

dsc00749.JPG

dsc00777.JPG

dsc00779.JPG

dsc00780.JPG


Laisser un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire)